1/6

ORIGAMI

 

concours - construction d'une école de jeux vidéo + 180 logements étudiants

/ Brech /

Comment intégrer un équipement sportif dans un contexte en devenir sans aucune base définie ? 

Le paysage actuel présente une déclivité Est Ouest, mettant le site naturellement en situation de belvédère sur le paysage bocager.

Par ailleurs, le terrain sera bordée à l’Est par une future voie découlant de la trame paysagère actuelle. Au Nord du terrain, un mail piétonnier sera créé dans le prolongement Est Ouest du mail planté existant. 

 

Afin d’intégrer doucement notre intervention dans le contexte paysagé, des jardins d’agrément, des patios, sont intégrés au projet. Ainsi, le paysage et la construction ne font plus qu’un. Ces espaces seront des traits d’union permettant d’offrir de multiples usages extérieurs. Cela permettra aussi d’éviter les nuisances dans le futur contexte urbain environnant, comme par exemple fêter une victoire sans pour autant gêner le voisinage.

 

L’équipement sportif, comprendra trois programmes: gymnastique + escrime + danse, yoga, aérobic, arts martiaux, il devra être le lieu de l’entrainement, de l’effort et de l’acharnement pour les uns, des activités de loisirs pour les autres, mais aussi support et outils pour des compétitions de niveau régional. Comment additionner ces trois programmes en lieu unique ?

Afin d’apporter un maximum de qualité d’usage (ensoleillement, confort visuel, et conception bioclimatique) et de qualité visuelle vers le paysage, à l’association des trois programmes, notre posture est de détacher 2 volumes principaux afin de créer des espaces de transitions entre  les programmes et répondre à la problématique d’un bâtiment à réaliser en plusieures tranches.

Leur vocation sera liée à l’usage : l’entrée, l’accueil, les jardins d’agrément, les espaces d’attente et les espaces d’accès. Pour cela, une dilatation volontaire est affirmée, tout en gardant l’idée que cet équipement ne fasse qu’un, dans sa lecture architecturale mais aussi dans son fonctionnement interne. 

 

Cet entre deux sera donc un lieu communautaire des fonctions, pour les sportifs comme pour le public. L’entrée des sportifs s’oriente, elle, coté ouest, agrémenté d’un parvis paysagé relié au futur mail paysagé. La liaison entre les deux volumes s’effectue dans « l’entre-deux ». Notre intention est de ne pas construire un équipement dont l’architecture serait «rigide» et «banal». 

Nous voulons sortir du schéma «habituel» ou les gabarits sont strictes et orthogonaux afin de proposer une image nouvelle pour un quartier nouveau. Nous voulons une identité novatrice en liaison avec son site: Réinterprétation de l’écriture vernaculaire des toitures qui s’approprie les façades.

 

Notre ambition  se traduit donc par un traitement de façade simple, une enveloppe unique, permettant une construction fusionnelle. Par ses formes extérieures, l’équipement exprime aux yeux des visiteurs l’énergie sportive qui s’y emmagasine et s’y libère. 

Cette vitalité pousse les murs, les déforment, les allongent, les projettent dans l’espace.

 

Ses prismes se déchirent et s’entre ouvrent pour ménager l’entrée et les différentes portes d’accès, pour constituer des belvédères offrant le paysage en spectacle, créer des éclairages naturels diversifiés dans les espaces et circulations intérieures. sol, tantôt le ciel, tantôt le paysage. L’énergie de la nature et la puissance du sportif ne font plus qu’un.

maitre d'ouvrage :

programme :

site : 

certification :

surface : 

montant de travaux : 

mission : 

statut : 

co-traitants :

équipe de projet : 

Auray Communauté

construction d'un équipement sportif (gymnastique, escrime et danse)

Brech (56)

RT 2012

4500 m²  SDP

4 400 000 € HT

base 

concours 2014

CDLP (économiste), Hay (Fluides), Ouest Structures 

Eric Sueur, Olivier Lucas, Josué Gillet