1/4

MULTIBOX

 

lauréat de concours - construction d'un siège social

 

/ Cesson - Sévigné /

Comment s’intégrer dans un quartier à dominante tertiaire où se mêlent sièges sociaux et plateaux de bureaux en blanc ? Comment répondre à la posture urbaine demandée par l’équipe de maîtrise d’œuvre urbaine tout en synthétisant contexte règlementaire et programme fonctionnel du groupe Créative ?

Le quartier des Champs Blanc est actuellement en pleine expansion, il regroupe une partie des sociétés les plus pointues dans le domaine du High Tech (B-Com, Syrlinks, Capgemini…), l’implantation du groupe Créative, dans ce quartier trouve donc toute sa pertinence. Comment à partir des contraintes urbaines établies par le cahier des charges de la ZAC créer un bâtiment emblématique à l’image du dynamisme de la société ? 

Le programme ambitionne un fonctionnement pyramidal, avec une répartition programmatique sur trois niveaux : environ 1300 m² de surface de plancher, avec les éléments les plus volumineux dans la partie basse du projet. Ce schéma organisationnel doit se coupler avec les contraintes règlementaires, notamment celles des stationnements (35 à  40 places à réaliser, dont 50 % devront être couverts et 20% d’espaces libres à dominante végétale). Ce postulat contraint le projet : il ne permet de pas de libérer le sol, et conduirait donc à des espaces extérieurs peu qualitatifs en rapport à une zone de parking. Dès lors comment retourner le problème pour répondre à tous ces questionnements ?

Notre projet respecte les contraintes urbaines des Champs Blancs : à savoir un agencement avec du bâtiment permettant des perméabilités visuelles vers l’Est et un respect de l’accès voirie depuis l’angle Nord-Ouest de la parcelle. Mais pour pouvoir répondre aux contraintes programmatiques, le projet crée une rotation du volume du R+1 se positionnant à la perpendiculaire de l’axe proposé par le schéma urbain. Ce dispositif permet alors de libérer les toitures du projet pour en faire des espaces collectif à l’usage des employés du groupe. Ainsi la toiture R+1 sera en lien avec la cafétéria, tandis que la toiture accessible au R+2 donnera des accès depuis les bureaux de la direction et le salon lounge. Le sol du rez-de-chaussée devient un espace hiérarchisant les accès tandis que le sol « ludique » du projet est celui des étages, libérant des vues lointaines, mettant une distance vis-à-vis de la rue et privatisant les espaces extérieurs. La cafétéria devient le cœur du bâtiment, à mi chemin entre tous les services (un seul étage à franchir au maximum), elle est facile d’accès et favorise un esprit d’équipe créatif par les interactions qu’elle crée. 

Ce procédé permet de répondre au PLU : par les jeux de décalages des volumes, ils créent à l’inverse des zones couvertes pour les stationnements au rez-de-chaussée qui s’enroulent sur le long des façades arrières du bâtiment. Cette posture similaire à celle du bâtiment voisin de la société Syrlinks, est toutefois plus rationnelle puisqu’ici seule une bande de stationnement est couverte, là où l’ensemble du parking est construit chez le voisin. Enfin il permet de créer un porche d’accès couvert au bâtiment, facilement identifiable.

Dans un second temps l’écriture architecturale du bâtiment est fragmentée autour des pôles fonctionnels : les locaux dits fonctionnels seront traités comme des masses pleines, alors que les parties dites « communes » (accueil, salles de réunion, cafétéria, et salles de sport) sont identifiées par des volumes fluides et transparents révélant l’activité et le dynamisme de la société. Cette structuration permet de gérer de multiples interfaces du projet avec la rue et les avoisinants, le bâtiment devient un empilement de boites dont les interstices sont les éléments qualitatifs du projet, chaque angle est différent, le projet devient un objet iconique dans la ZAC par son audace formelle.  

 

 

Le projet respecte les demandes organisationnelles du programme, Afin de renforcer l’ambiance interne nous avons centralisé la Cafeteria, accentuant ainsi son rôle de lieu de détente. Le rez-de-chaussée comporte l’accueil, la salle de réunion, le pôle front office et le pôle sportif. Le R+1 inclue le plateau « technique » et s’enroule autour de la cafeteria. Enfin le R+2 intègre le pôle sécurisé et la back office. Chaque niveau s’organise avec un bloc technique central autour duquel cheminent des circulations éclairées en second jour grâce aux multiples parois vitrées des bureaux.

 

maitre d'ouvrage :

programme :

site :

certification :

surface : 

montant de travaux : 

mission : 

statut : 

co-traitants :

équipe projet : 

Groupe Créative

construction d'un siège social

ZAC des Champs Blancs - Cesson Sevigné (35)

RT 2012

1403 m²  SU

2 032 000 € HT

base 

lauréat du concours 2016 - projet abandonné

Hay (Fluides), Ouest Structures 

Olivier Lucas, Eric Sueur

R+2 nb .jpg