1/5

LACE TOWER

construction de 90 logements + commerces

/ Nantes /

L’emplacement de l’ilot 9 est stratégique car situé à la croisée des projets urbains majeurs de Nantes : EuroNantes Quartier Gare et l’ile de Nantes. Le site et son projet plonge sur la Loire, au sud, au pied du pont Willy Brandt qui est un axe majeur du passage nord/sud de la Loire, continuité de la ville. Il est compact, petit, et propose une programmation verticale intéressante (R+17) avec des vues sur la Loire et la ville des plus remarquables.

 

Notre proposition consiste à relier deux programmes de logements par un rez de chaussée regroupant des cellules commerciales. Deux volumes identifiables et emblématiques se posent sur le socle du projet Le plan des immeubles de logements s’articule sur les quatre angles de l’immeuble avec pour tous une double orientation afin de profiter au plus de l’ensoleillement. Les logements sont ainsi plus agréables et qualitatifs (vues lointaines, double orientations).

Le projet se veut être en totale continuité visuelle et physique avec l’espace public. Ainsi la relation avec l’allée piétonne à l’ouest du projet et avec la résidence service, est traitée en espace paysagé qualitatif. Il n’y a pas de construction. Nous voulons donner de l’amplitude à l’espace reliant la ville à la Loire et ainsi ne pas empiéter sur les espaces qui construisent les vides. L’enjeu de la relation du projet avec l’espace public est de ne pas construire un front bâti continu, linéaire. Il faut créer des failles suffisantes dans ou entre les volumes construits pour dégager une ligne de ciel perceptible par le piéton et par l’habitant.
La composition ainsi épurée ouvre ses volumes sur le ciel de la ville par un volume fin et tendu en R+17. Le gabarit proposé est d’une extrême finesse et sa silhouette est des plus avantageuse. Le contexte à l’ouest du projet sur le quai Malakoff est hétéroclite : D’un coté, le stade Marcel Saupin et ses tribunes, dont les nervures en béton sculptent et structurent la perspective de la rue,  et ou le porte à faux protège l’espace du trottoir.  


De l’autre coté, le parking ouvert de l’opération de bureau attenante au stade, dont la transparence déconstruit le volume, n’est pas dans le prolongement du gabarit des tribunes. En arrière plan, se trouve un volume en gabarit  R+10. Dans ce contexte le projet respecte les règles principales d’implantations de l’urbaniste à une différence près : depuis le boulevard de Sarrebruck, le pont Willy Brandt, et les berges nord de l’Ile de Nantes, les rives sud de la Loire constitue une façade de la ville à par entière visible de tous les cotés.  L’îlot 9 est en première ligne. 
Le projet constituera, par sa hauteur, ses volumes, sa silhouette, le traitement des détails lointains de ses façades, le traitement de ses détails «  proches » vu du sol,  un signal très important dans la ville, le traitement de façade que nous  proposons résulte de toutes ces réflexions :
Une forme simple mais identifiable, du proche comme du lointain : pour cela, le volume R+17 trouve une légère inflexion afin d’ouvrir les vides vers le ciel.
Cette inflexion, en forme de pyramide, résulte d’un traitement par une sur-façade en métal, lieux des prolongations extérieures des logements. Le traitement de la façade est simple et structuré afin d’apporter un jeu fin de transparence et de vide sur le volume.

 

maitre d'ouvrage :

programme :

site : 

certification :

surface : 

montant de travaux : 

mission : 

statut : 

co-traitants :

équipe de projet : 

Groupe Lamotte

construction de 90 logements et de commerces

Ilot 9 - ZAC Pré Gauchet - Nantes (44)

RT 2012

7033 m²  SDP

10 000 000 € HT

base 

concours 2012

-

Olivier Lucas, Eric Sueur, Josué Gillet